Composés d’une équipe de jeunes professionnelles passionnées du patrimoine ayant des compétences complémentaires, nous saurons vous aider à réaliser vos projets avec efficacité et qualité.

mariejosee_tmp

Marie-Josée Deschênes

M. Sc. Arch., architecte OAQ

Membre de l’Ordre des architectes du Québec depuis 2005 et détentrice d’une maîtrise en architecture depuis 1996 au cours de laquelle elle a exploré l’approche de restauration critique et la façon dont celle-ci peut orienter les interventions sur le patrimoine bâti, autant au niveau de sa restauration que de sa transformation, et de son agrandissement ainsi qu’au niveau des nouvelles insertions, Marie-Josée Deschênes a acquis une expérience riche et diversifiée au cours des 23 dernières années dans les domaines de l’architecture, du design urbain, de la mise en lumière, de la gestion, et de la caractérisation du patrimoine bâti. Ses projets concernent tout autant la restauration et le recyclage du patrimoine bâti que la transformation de bâtiments existants, et la conception de nouveaux bâtiments avec un souci pour des interventions et des insertions harmonieuses et respectueuses de la trame bâtie existante.

Marie-Josée Deschênes se spécialise dans les projets de restauration de bâtiments patrimoniaux où les églises occupent une place prédominante. La plupart des dossiers de restauration d’églises réalisés sont rendus possibles grâce à l’obtention d’une aide financière du Conseil du patrimoine religieux du Québec (CPRQ) octroyée aux différentes fabriques. L’expertise, la rigueur et la qualité du travail de l’architecte Marie-Josée Deschênes est reconnue tant dans les diocèses de Québec et de La Pocatière, dans plusieurs Directions régionales du ministère de la Culture et des Communications ainsi qu’à la Direction du Patrimoine et de la Muséologie du MCC et enfin, au Conseil du patrimoine religieux du Québec (CPRQ).

Ayant fait ses études de deuxième cycle en architecture sur les interventions contemporaines sur les bâtiments anciens, Marie-Josée Deschênes possède une grande connaissance des différentes théories de restauration et des différentes approches en matière d’intervention sur le patrimoine bâti. Ce qui constitue un avantage certain lorsqu’il faut intervenir sur un bâtiment patrimonial afin de garantir des interventions respectueuses du caractère du bâtiment.

Elle collabore à l’élaboration de différentes formations, études et initiatives d’organismes régionaux et nationaux dont la mission est la préservation du patrimoine, dont la tenue d’une Clinique d’architecture patrimoniale en Chaudière-Appalaches avec les MRC d’Appalaches, Bellechasse, Lotbinière et Robert-Cliche depuis 2010 encore la mise sur pied de chantiers-apprentissages pour les métiers du patrimoine avec la Fondation Saint-Roch depuis 2013.

Elle agit depuis 2010 à titre de chargée de projet principale pour tous les mandats qui sont confiés à sa firme. Elle est l’une des rares architectes québécoises à développer de l’expertise autant dans la restauration physique des bâtiments patrimoniaux que dans la gestion de projets divers.

thumbnail

Marie-Hélène Verdier

M. Sc. Arch., P.A. Leed, stagiaire en architecture

Marie-Hélène obtient en 2003 son baccalauréat en architecture après un semestre à l’Académie des Beaux-Arts de Copenhague, Danemark. Elle devient titulaire en 2005, d’une maitrise en architecture de l’Université Laval avec profils « Habitats et Culture » (prix d’excellence) et « Ambiances physiques ». Marie-Hélène s’intéresse depuis longtemps à la notion de paysage ; elle en fera son sujet de maîtrise. À sa sortie de l’université, elle développe pour la municipalité des Îles-de-la-Madeleine un inventaire et une caractérisation des paysages madelinots. Avec le Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes, affilié à l’Université du Québec à Rimouski, elle rédige les bases d’un projet-paysage pour les Îles en collaboration avec la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal. Puisqu’on ne peut réfléchir le paysage sans s’intéresser au patrimoine bâti et naturel qui le compose, Marie-Hélène Verdier développe des expertises complémentaires en restauration de bâtiments en travaillant au sein de la firme Yvan Rodrigue, architecte de Québec. Elle obtient alors son accréditation de professionnelle LEED.

Depuis 2009, Marie-Hélène travaille comme stagiaire en architecture à son compte et collabore avec différentes firmes, dont l’équipe de Patri-Arch et de Marie-Josée Deschênes, architecte depuis 2011. Reconnue pour son professionnalisme et son autonomie, elle participe aux études de paysages, dont le Plan de conservation du site patrimonial du Vieux-Québec et l’étude de caractérisation de sept territoires de la MRC de Charlevoix-Est. Elle collabore aussi aux projets de Marie-Josée Deschênes architecte inc. dont la Clinique d’Architecture Patrimoniale de Chaudière-Appalaches, la rédaction de divers audits techniques, ainsi qu’à l’élaboration de plans et devis pour la restauration de bâtiment patrimoniaux. Entre 2012 et 2015, elle a aussi été formatrice pour l’organisme national Action Patrimoine pour donner, partout au Québec, les formations : « Patrimoine et territoire : une nouvelle approche » et « Paysages culturels : enjeux des milieux ruraux ».

L’innovation est au cœur de nos préoccupations et nous cherchons toujours à acquérir de nouvelles connaissances et à améliorer notre expertise afin de vous en faire bénéficier.

mjd_2012